Comment se rendre compte d’une arnaque photovoltaïque

arnaque photovoltaïque

De plus en plus l’arnaque photovoltaïque rend débiteurs certains foyers qui vivent des situations épouvantables : installations onéreuses sans raccordement au réseau, panneaux de mauvaise qualité ou ne fonctionnant pas, crédits à la consommation impossibles à rembourser. Pour prévenir ces cas, il vous faut une bonne dose de vigilance et d’habileté pour démasquer tous les subterfuges utilisés par les faussaires.

Des offres trop alléchantes avec démarchage

arnaque photovoltaïqueC’est une évidence que lorsque l’on sollicite des entreprises offrant des services dans le secteur de l’énergie solaire ou quand on répond positivement à leurs offres, l’on vise une diminution de la consommation énergétique tout en réduisant son empreinte écologique.  Sans penser à la possibilité d’une arnaque photovoltaïque, des personnes peuvent accepter l’inclusion, dans l’offre qui leur est faite, de la prise en charge des démarches auprès de structures idoines afin de bénéficier d’aides à l’installation et au financement des panneaux solaires. Mais comme vous pourrez le voir ici, tout ne se déroule pas toujours bien.

Ainsi, vous faites un lourd investissement pour être déçu à la fin. Il peut arriver que les panneaux soient réellement livrés et placés, mais qu’aucune prime ne vous soit versée. Il y a également des cas dans lesquels le raccordement n’est pas bien fait. La cerise sur le gâteau dans ces cas d’arnaque photovoltaïque est que l’entreprise qui s’est chargée de vous installer l’équipement dépose le bilan juste après et les commerciaux qui sont venus à vous deviennent injoignables.

En outre, sous le couvert de propositions intéressantes, certains professionnels utilisent de mauvais matériaux ou du matériel bas de gamme. Cela conduit très souvent à un dysfonctionnement des panneaux solaires après quelques semaines d’utilisation ou à une productivité inférieure de votre équipement. Il vous faut savoir également que des panneaux défaillants représentent un risque élevé d’infiltrations, de problème d’étanchéité, d’incendie.

La promesse d’une rentabilité totale

Selon des études menées en 2014 pour évaluer l’impact de l’arnaque photovoltaïque, la Direction de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes a révélé que le tiers des professionnels ne se conformerait pas à la réglementation en ce qui concerne les conditions de commercialisation et de financement des panneaux solaires. Cette étude a notamment était raportées dans le blog Gazelek. Cela entraîne qu’un nombre croissant de foyers devient la cible d’arnaques.

L’un des appâts couramment utilisés par les sociétés qui contactent les victimes d’arnaques aux panneaux photovoltaïques est de vous garantir que vous ne payerez plus aucun centime pour votre consommation énergétique une fois l’installation terminée, car les revenus obtenus de ces panneaux couvriront votre consommation d’électricité et les remboursements de l’emprunt ayant servi à les financer. Ceci est de l’arnaque photovoltaïque et rien de plus.

En réalité, les installations solaires sont économiques après douze ans. Ainsi, il faudra patienter que le financement initial soit amorti avant de pouvoir rembourser votre consommation produite par le réseau, à l’aide du rachat de votre électricité même si les économies sur votre facture d’énergie sont perceptibles dès les premiers mois.  Par ailleurs, il vous est recommandé d’étudier en profondeur la rentabilité de tout projet avant de vous engager, car même s’il existe des variations de production énergétique, il ne peut avoir d’écarts majeurs conduisant à une perte de rentabilité à ce point.

Par conséquent, il vous faut être très prudent avant de vous engager avec l’une de ces entreprises pour vous mettre à l’abri d’une quelconque arnaque photovoltaïque. Elles sont très habiles pour duper leur prospect et sont capables de tout pour obtenir une signature. Contrairement aux allégations fondées sur des calculs altérés du vendeur qui vous promet de vous faire gagner de l’argent, il risque de vous en déposséder en surfacturant l’installation. Ces entreprises clameront par exemple une garantie de vingt-cinq ans, mais manqueront de préciser que l’onduleur n’est assuré que pour cinq ans.