Les solutions photovoltaïques de Soleco France

solutions photovoltaïques

Que diriez-vous de recevoir de plus petites factures d’électricité ou même de ne plus en recevoir du tout ? Et si à la place d’un avis de débit, la banque vous informait que votre compte a été crédité pour la vente de votre électricité verte ! C’est ce qui vous attend en installant des panneaux solaires photovoltaïques sur votre toiture.

De belles années en perspective pour les énergies renouvelables

Fin novembre 2018, le commissaire européen au Climat, Miguel Arias Cañete annonce le nouvel objectif de l’Union européenne pour 2050 : ne plus émettre du tout de gaz responsables du réchauffement climatique. La hausse des températures d’ici 30 ans serait de 1,5 degré contrairement aux 2 degrés annoncés.

La France, qui peine déjà à respecter le programme moins ambitieux qu’elle s’est fixé, va devoir redoubler d’efforts pour polluer moins. C’est le moment de contacter Soleco France, expert en énergies renouvelables et de vous lancer dans la production d’électricité solaire car les aides financières proposées ne sont pas près de disparaître.

L’énergie solaire : une investissement important mais une rentabilité certaine

Le prix des panneaux photovoltaïques avoisine les 2 500 € par kilowatt-crête. Ce prix inclut le matériel et l’installation. Le kilowatt-crête (kWc) exprime la puissance maximale du panneau photovoltaïque. Pour produire 1 kWc, qui équivaut à 1000 kW par an, il faut environ 8 m² de panneaux. Si votre consommation électrique annuelle est de 3000 kW, vous avez besoin d’une installation de 3 kWc, soit 24 m² de panneaux pour couvrir tous vos besoins. Le coût à prévoir est de 7500 €.

De ce montant, vous devez déduire les aides financières auxquelles vous avez éventuellement droit dont un prêt sans intérêts, un crédit d’impôt pour l’acquisition d’une installation écologique, la prime énergie ou encore la nouvelle prime à l’autoconsommation. En sachant qu’une installation dure minimum 25 ans, vous produisez de l’électricité bien moins chère que celle du réseau et après 10 à 11 ans d’amortissement, vos frais de départ sont largement compensés.

Stocker le surplus ou le revendre

Si vous ne parvenez pas à consommer toute l’électricité verte produite par votre installation, vous pouvez la stocker dans une batterie. Ainsi, lorsque le soleil est couché ou que le temps est couvert, vous disposez d’une réserve. Vous pouvez aussi décider de revendre votre surplus si vous ne tenez pas à installer de batterie.

Le prix accordé par EDF pour l’électricité que vous lui vendez est d’ailleurs très intéressant puisqu’il est supérieur au prix du kilowatt que vous lui achetez. C’est pour cela que certains préfèrent vendre toute leur production et acheter celle dont ils ont besoin. Dans ce cas, une demande doit être adressée au préalable et votre installation est raccordée au réseau public.