Quelle différence entre une éolienne verticale et horizontale ?

éolienne

Communément connues sous l’appellation d’énergie éolienne, ce terme désigne une source d’énergie obtenue par l’exploitation du vent. En effet, quand la terre est chauffée par le soleil, elle est chauffée inégalement. Ainsi, la terre confère une pression atmosphérique et une température différentes en fonction des régions de la terre. Le vent est le fruit de ces différentes pressions. Et c’est à partir de ce dernier qu’on fabrique de l’électricité grâce aux éoliennes. Il est à savoir qu’une éolienne est constituée d’une nacelle, de lignes électriques, d’un mât, et d’une hélice. Quant à l’énergie qu’une éolienne produite, elle repose sur l’allure du vent, la température, ainsi que sur la forme et la longueur des pales. On peut installer les éoliennes à terre ou « offshore », mais pour l’éolienne domestique, il existe deux types : l’éolienne horizontale et l’éolienne verticale. Découvrez dans cet article ce qui les différencie.

Généralité à savoir

Quand on parle de l’éolienne domestique, il en existe deux types : l’éolienne horizontale et l’éolienne verticale. La première est le type le plus courant. Autour d’un mât installé à plat par rapport au sol, l’éolienne horizontale intercepte le vent à travers des pales assemblées en hélice. Situé en haut de l’éolienne, son générateur est lancé par la rotation de l’hélice. Quant à l’éolienne verticale, ses pales sont positionnées verticalement à l’aide d’une tige. Elle peut saisir les vents plus faibles, elle produit donc moins d’électricité. C’est la raison pour laquelle elle est moins utilisée. Elle s’ajuste mieux aux immeubles. Par contre, quel que soit le sens du vent, elle peut toujours marcher. Verticale ou horizontale, le plus important est qu’elle diminue vos factures. Pour choisir une éolienne horizontale ou verticale, consultez le lien suivant, surtout si vous voulez avoir plus d’informations, www.espaceetenergie.fr.

Découvrez leur appareillage

Il est à noter que la célérité du vent est un élément important pour le démarrage d’une éolienne. Ainsi, il est nécessaire de bien étudier la vitesse du vent avant de réaliser des travaux. Pour l’éolienne à axe horizontal, il a été stipulé que celle-ci est de petite taille. Pour le démarrage, il est nécessaire d’avoir environ un vent de 4 à 5 m/s en principe, sans dépasser 5,9 m/s. Concernant l’éolienne verticale, il est à noter que l’éolienne verticale souffre d’un mauvais démarrage selon les études faites. Cependant, vous pouvez le démarrer sans difficulté avec un vent de 2 m/s, surtout avec les éoliennes de type Darrieus.

Les contraintes de structure

Comme toutes installations, les éoliennes à axe vertical et les éoliennes à axe horizontal ont leurs contraintes de structure. Pour les pales des éoliennes à axe horizontal, elles supportent à la fois l’effet de la gravité, et de la force d’inertie à chaque rotation, ce qui provoque une sérieuse contrainte de faiblesse pour ce type d’éolienne. En effet, la gravité reste toujours immobile ce qui n’est pas le cas de la direction de la force inertielle. Ainsi les pales éoliennes horizontales soutiennent plus une charge alternative. Comme l’éolienne se trouve sur la toiture, à plusieurs dizaines de mètre au- dessus du sol, cela génère souvent des coûts de maintenance et de dépannage du générateur. Concernant les pales des éoliennes à axe vertical, ses conditions de réception des effets sont bonnes. En effet, la gravité ainsi que la force inertielle sont à la fois fixes. Ainsi, les pales acquièrent une charge persévérante durant leurs roulements. Par rapport aux pales des éoliennes à axe horizontales, elles sont faciles à maintenir et à réparer. En effet, son générateur est installé juste sous le rotor, au sol.

Les problèmes environnementaux

Utiliser une énergie éolienne à ses avantages et ses inconvénients. Que ce soit les éoliennes à axe vertical ou les éoliennes à axe horizontal, elles vous permettent de faire une économie d’énergie. De plus, son utilisation coïncide avec la crainte écologique d’un développement durable pour la terre. Autre avantage, grâce au rapport de la vitesse du vent et des pales des éoliennes verticales, il n’y a aucun risque que vous soyez déranger par son bruit. En effet, son rapport de 1,5 à 2 est très faible. Avec cette vitesse de rotation, les pales ne peuvent pas émettre de bruit aérodynamique. Par conséquent, elles sont discrètes. Aussi, cela peut résoudre le problème d’emplacement des installations éoliennes, car avant, on ne peut pas les installer dans des endroits qui sont prêts des lieux d’habitations et des lieux publics. Même si l’utilisation de l’énergie éolienne vous aide à faire une économie d’énergie, il est à savoir que cela engendre des problèmes environnementaux. Sachez que l’utilisation des éoliennes horizontales génère de sérieux problèmes environnementaux. Premièrement, elles ont un impact sur l’environnement écologique local car elles génèrent beaucoup de bruits. Deuxièmement, elles ont également un impact négatif sur rapport de la vitesse du vent et des pales des éoliennes horizontales. En effet, le rapport qui est de 5 à 7 est à grande vitesse. Ainsi, les pales peuvent produire un important bruit aérodynamique. N’oubliez pas aussi les oiseaux, il est sûr que ces derniers ne peuvent pas échapper à ces pales allant d’une vitesse de 5 à 7 m/s.